http://www.one.org
Judas

Judas Juda-a-a

Bon, la puissance médiatique de Lady Gaga fait qu’un nouveau titre d’elle est instantanément entendu et commenté partout. Et globalement apprécié.

Mais il faut bien reconnaître que son Judas ressemble à tous ses titres précédents. J’aurais aimé pouvoir faire la différence plus nettement entre un de ses morceaux et… tous les autres. Dommage, elle a un potentiel intéressant et vraisemblablement un talent et une personnalité qui ne demanderaient qu’à s’exprimer, mais elle semble vouloir le gâcher en se transformant en chair à majors, débitant du tube formaté et insipide au kilomètre.

Finir en musique de fête foraine et de centre commercial, ce n’est pas ce qu’on devrait ambitionner, quand on est artiste.

Alors moi, je conseille plutôt d’aller écouter le Judas de l’indispensable et géniale Constance Verluca (Judas) ou des non moins indispensables et géniaux Depeche Mode (une des versions de Judas), pour changer.

Et si vous êtes aventureux, vous pouvez même aller écouter les Judas de Cage The Elephant (Judas), Dover (Judas), Kelly Clarkson (Judas), Los Suaves (Judas), Helloween (Judas), Yngwie Malmsteen (Judas), Gordo Master (Judas) ou Mägo de Oz (Judas).

Juste histoire de se rafraîchir les oreilles. Tout n’est pas bon, loin de là, mais au moins ça change.

D’autres m’ont échappé ?


Judas © newsday.co.tt



Ok, Lady Gaga’s media power is so huge that a new track from her is immediately heard and commented everywhere. And widely liked.

But you have to admit her Judas sounds like all her previous tracks. I wish I could easily tell the difference between one of her songs and… any other one. Too bad, she has a real potential and most likely a talent and a personality that would shine, but she seems determined to spoil this by turning into a major company’s product, pissing formatted and dull hits at will.

Ending up as fun fair or mall music isn’t what an artist should wish for.

Thus, I strongly recommend listening to the indispensable and genius Constance Verluca’s Judas or the no less indispensable and genius Depeche Mode’s Judas (that’s one of their versions), for a change.

And if you feel adventurous, you can also go listen the Judas by Cage The Elephant (Judas), Dover (Judas), Kelly Clarkson (Judas), Los Suaves (Judas), Helloween (Judas), Yngwie Malmsteen (Judas), Gordo Master (Judas) ou Mägo de Oz (Judas).

To freshen up those ears. Not everything is good, far from it, but at least, it’s different.

Any Judas I’ve missed?