http://www.one.org
danger

Kit connerie libre…

Un connard (et la commission qui va avec, le connard va rarement par unité ni même par paire, ça vit en troupeau) a décidé de faire parler de lui en proposant une loi pour, tenez-vous bien, faire interdire les systèmes de téléphone main libre en voiture (et je présume sur les autres véhicules).

Prétextant un soudain intérêt altruiste pour la sécurité de son prochain, il a payé avec nos impôts une étude pour lui fournir les résultats qui vont dans le sens de ce qu'il a commandé, bien sûr.

Or donc, l'usage de ces systèmes serait dangereux, parce qu'ils impliquent de discuter en conduisant, ce qui induit une distraction dangereuse de l'acte de conduire.

Ok.

Donc je propose qu'on interdise les passagers, surtout les enfants.

Les passagers, ça discute, ça distrait, ça fait du bruit. Et parfois, ils ont l'outrecuidance, les saligauds, inconscients, assassins, de parler au conducteur !

Et ne parlons pas des enfants, qui font des bip-bip avec leurs consoles, ou qui chantent faux avec leur casque dans les oreilles, quand ils ne râlent pas qu'ils ont faim ou soif, qu'ils ne demandent pas quand est-ce qu'on arrive ou, horreur homicide, qu'ils ne hurlent pas parce que leur couche est pleine, les petits psychopathes en merdeux.

Je propose qu'on interdise aussi l'écoute de la radio et de toute forme de musique.

La radio, ça parle tout le temps. Pire qu'une conversation, des tas de conversations, dont on ne peut pas se mêler et qui font donc d'autant plus réagir.

Et ça passe de la musique. Alors on fredonne, on chante faux, on se perd à rêver ou à se souvenir. Et là, c'est l'accident, l'horreur en fa dièse, en mi bémol.

Ne parlons pas des musiciens qui improvisent le bœuf dans le véhicule. On sous-estime la nuisance potentielle de la batterie jouée à bout portant et de l'orgue dans le coffre, qui fait caisse de résonance. Non ? Rare ? Bon, je reconnais que c’est rare. Mais ça existe. Et y en a qui chantent ! Ahah ! Là, vous ne pouvez pas nier. Y en a qui chantent en voiture ! Létal !

Et bien sûr, il faut interdire les GPS.

Les GPS, ça monopolise la vue, parfois ; l'ouïe souvent. Ça parle bêtement pour ne rien dire et ça vous gonfle jusqu'à l'arrivée, en essayant de vous faire tourner sur des routes qui n'existent pas encore ou plus ; ça vous fait faire demi-tour sur un ton pas aimable alors qu'il y a une tranchée qui vous barre la route.

Salauds de GPS, non contents d’être des machines à humilier, ce sont des serial killers.

Et les gâteux.

Y en a qui parlent tout seuls. Moi, par exemple. J’engueule les gens dans les autres voitures, les camions, les bus, même les piétons.

Irresponsable que je suis. Je parle en conduisant !

Il faut surtout interdire les compteurs et voyants dans les voitures.

Tous ces systèmes qui annoncent l’essence restante, la vitesse, la moyenne, la consommation, si le moteur n’a pas trop chaud, si les pneus sont bien gonflés et toutes ces choses compliquées et distrayantes sont de véritables pièges mortels ! Comme si c’était utile, franchement. Après tout, quand il n’y a plus d’essence, il n’y a qu’à marcher avec son bidon, ça fait du bien, la marche.

Non seulement on les regarde, ces compteurs et autres voyants, mais on les interprète et même ils nous font changer notre comportement. Dangereux, de s’arrêter pour faire le plein. Ou de ralentir parce qu’on va trop vite et qu’on risque de se faire choper par une pompe à fric.

Et les radars et les panneaux routiers et tout ce qui n’est pas signalisation basique de la trajectoire idéale.

D’ailleurs, transformons toutes nos rues et routes en circuits de pilotage, avec pneus à l’extérieur des virages et graviers et équipes d’intervention tous les cent mètres.

Et les éternuements.

Très grave, les éternuements.

Encore aujourd’hui, j’ai éternué trois fois de suite au volant. Une poussière, un truc qui piquait le nez, je ne sais. Mais impossible de ne pas éternuer. Et moi, quand j’éternue, comme tout le monde, je pense, je ferme les yeux. Un réflexe incontrôlable.

Très dangereux de fermer les yeux en conduisant ! Mais que faire ?

Interdire les éternuements, cette bande de trous du cul va bien trouver un moyen pour y arriver.

Mais enfin et surtout, il faut interdire les publicités sur le bord des routes.

Nous vanter la dernière promotion de steaks hachés même pas contaminés au supermarché du coin, ça distrait, c’est dangereux.




Et j’en oublie certainement…




Et, craignant qu'il ne parvienne pas à totalement interdire ces systèmes, il souhaite, au minimum, que soient mises en place des mesures techniques pour que ces conversations hautement dangereuses soient coupées automatiquement au bout d'un temps très court.

Aberrant. Je ne trouve même plus les mots pour exprimer du sarcasme, tellement ça dépasse l’entendement. Il n’a besoin de personne pour se ridiculiser, il le fait très bien tout seul.




Abruti, dégénéré, cloporte.




Bien entendu, si cette loi passait (tout est possible, y compris et surtout le pire, y a qu’à voir, sarko est bien président), il serait de ceux qui ne l'appliqueraient pas pour lui. Lui est bien plus important et en outre capable de gérer toutes ces perturbations. De toute façon les contraventions, il n'est pas concerné.

Et puis, la plupart du temps, de toute façon, il a un chauffeur, non ?




Le club des pédophiles annonce sa dissolution…

Le pianiste Pascal Dumay, 53 ans, est le nouveau directeur du Conservatoire de musique et de danse de Paris, nommé récemment par le ministère de la Culture.

Lundi, il a été interpellé à son domicile. Et mercredi il a été déféré au parquet de Versailles. La justice lui reproche, révèle Le Parisien, d'avoir téléchargé et diffusé une centaine d'images à caractère pédopornographique.

Quelles images?

Des photos mettant en scène des garçons et des filles, âgées de 7 ou 8 ans ainsi que des images pornographiques avec des adolescentes de 14 ou 15 ans, rapporte Le Parisien. Lors de son interpellation, son ordinateur a été saisi par les enquêteurs.

Au cours de sa garde à vue, le pianiste a assuré qu'il téléchargeait des fichiers pornographiques, mais que ceux où figuraient des enfants étaient arrivés par erreur, continue la même source.

Une version qu'il aurait modifiée par la suite, en reconnaissant les faits. Selon lui, « il n'avait pas conscience que, derrière ces images, se cachent des réseaux qui exploitent et violent des enfants ».

Il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec des enfants.

Pascal Dumay est convoqué, le 22 janvier prochain, devant le tribunal correctionnel de Versailles.

Frédéric Mitterrand vient d'annoncer sa suspension. "Frédéric Mitterrand a pris connaissance de la procédure engagée à l’encontre de Pascal Dumay. Il a aussitôt décidé de suspendre cet agent de ses fonctions, dans l’attente du jugement pénal ou du prononcé d’une sanction disciplinaire", peut-on lire dans dans un communiqué du ministère, rapporte 20minutes.fr.

(Origine :
Le Post)
(Sources :
Le Parisien, 20minutes)




Alors quoi, je croyais que mitterand appliquait systématiquement la solidarité internationale entre pédophiles, à voir la virulence avec laquelle il a soutenu polanski. Mais, visiblement, pascal dumay n’est pas assez important pour mériter son soutien, alors qu’il était de toute évidence assez proche pour bénéficier de cette nomination à un poste qui, pour un pédophile, est une vraie récompense. Et plus encore : nommer un pédophile à la tête d’une institution comme le Conservatoire de musique et de danse de Paris, c’est comme nommer un alcoolique à la direction d’une distillerie ! L’image est ignoble, j’en conviens, mais le sujet et ses protagonistes ne le sont pas moins.

Ou alors, est-ce que mitterand aurait vu là l’occasion, à peu de frais, de se “refaire une image” ? Pas de bol, c’est tombé sur le pianiste : on se croirait dans une BD de Lucky Luke. Sauf que dénoncer les coreligionnaires précédemment bénéficiaires de ses propres largesses népotiques d’un ministre lamentable n’est ni glorieux, ni un moyen de se dédouaner. Pas à mes yeux. Il reste un pédophile militant et prosélyte, à l’esprit plus étroit qu’un militaire, ce qui est encore plus tragique à ce poste ; mais, en plus, il est un traître et un lâche. Mais dans le sarkoland, ça doit fonctionner comme ça.

Alors voilà, le club des pédophiles, parce que ça commence à se voir, annonce sa dissolution. Mais l’activité persiste.

Pandemic…

Oh well, here’s an impressive map showing the expansion of a pandemic worse than H1N1 flu : facebook. Already 250 million victims. Who’s gonna act against this, do something to eradicate this threat?





Voici la carte animée présentant la façon dont un virus pire que le fameux H1N1 se répand : face de bouc. Déjà 250 millions de victimes Qui va agir, faire quelque chose pour éradiquer cette menace ?