http://www.one.org

Ne comptera plus pour rien

Elle n’est plus là.

Un grand personnage de la danse contemporaine allemande est morte.

Pina Bausch n’est plus sur cette Terre.
Elle était déjà une alien, une femme venue d’ailleurs, une chorégraphe qui ne pouvait pas parler de ses œuvres : la danse parlait pour elle.

Ses œuvres pleines de désarroi, de mélancolie, de violence étaient difficiles à regarder sans ressentir ce malaise qu’elle transportait partout.

Une anecdote à propos : lors de cette année, en histoire de la danse, un professeur nous passe un extrait de Café Müller. Celui-ci :





Nous étions toutes sous l’ambiance de cet extrait, impressionnées, certainement un peu mal à l’aise, mais fascinées par cette puissance. Il n’y en a qu’une qui n’a rien compris : elle s’est mise à rigoler. La sensibilité d’une lentille sèche.

J’ai eu honte.


Pina Bausch va manquer à la danse.