http://www.one.org
août 2009

Killing me softly…

Vous cherchez un sujet de conversation ? Pourquoi ne pas aller piocher dans la liste des morts insolites ? Le comble, c'est que l'article français de Wikipédia ne mentionne pas la mort de Molière, alors que l'article anglais le fait.

J'ai la flemme de corriger cet oubli, mais un lecteur le fera peut-être…

Lil' Mort © by Coop


Looking for a chat topic? Why not check the list of unusual deaths? What's unsettling is that the French Wikipédia article forgets to talk about Molière's death, while the English one mentions it.

I'm too lazy to repair this, but maybe a reader will…

41

3824753366_f34b2c03ab_o-pola
I feel like so much more than fourty one…

Floating?

How many people are in space, right now?

To Fly Free in Space • Credit: STS-41B, NASA • Explanation: At about 100 meters from the cargo bay of the space shuttle Challenger, Bruce McCandless II was further out than anyone had ever been before. Guided by a Manned Maneuvering Unit (MMU), astronaut McCandless, pictured above, was floating free in space. McCandless and fellow NASA astronaut Robert Stewart were the first to experience such an

Combien y a-t-il de personnes dans l'espace, à cet instant ?

Les Paul lives!

Master Les Paul, jazzman, pop star, visionary, inventor, Gibson figure, was recalled by the higher authorities.

Now, my guitar is an orphan. And with her, the ones of Slash, Jimmy Page, Gary Moore, Billy Gibbons, Joe Perry, Zakk Wylde, Kirk Hammet, Steve Jones, Neil Young…

Les Paul at the height of his fame in the 50's with his wife (then) Mary Ford.



Les Paul au sommet de sa gloire dans les 50's avec sa femme (de l'époque) Mary Ford.



Maître Les Paul, jazzman, pop star, visionnaire, inventeur, figure emblématique de Gibson a été rappellé par les autorités supérieures.

Pour le coup c'est ma guitare qui est orpheline. Et avec elle celles de Slash, Jimmy Page, Gary Moore, Billy Gibbons, Joe Perry, Zakk Wylde, Kirk Hammet, Steve Jones, Neil Young…

MicroHoo

Is a comment necessary?

The Joy of Tech comic... The MicroHoo Juggernaut (or not).

Lame hacking…

I’m quite fed up with the constant attempts to steal my accounts.

I regularly (and I’m speaking of almost once a week) receive a message from Apple with password reset instructions for my MobileMe account, allegedly at my request. Sometimes, there are so many failed attempts at accessing this account that it is disabled and I have to reset the password to access it again.

Damn, this is like a virtual rape.

And today, someone using the IP 192.196.142.22 tried to do the same with my account in the grenouille.com forum.

Well, I don’t know if the same person or yet another asshole, but in any case, it’s beyond pissing me off.





J’en ai raz le bol des tentatives constantes de vol de mes comptes.

Je reçois régulièrement (au moins une fois par semaine) un message d’Apple avec les instructions de reset du mot de passe de mon compte MobileMe, soi-disant à ma demande. Parfois, il y a eu tellement de tentatives infructueuses d’accéder à ce compte qu’il est désactivé et que je dois faire un reset du mot de passe pour y avoir à nouveau accès.

Merde, c’est du viol virtuel.

Et aujourd’hui, quelqu’un utilisant l’IP 192.196.142.22 a tenté de faire de même avec mon compte sur le forum de grenouille.com.

Je ne sais pas s’il s’agit toujours de la même personne ou d’un autre trou du cul, mais ce qui est certain, c’est que ça me fout en colère.

Looking up…

Google Perseids / Perséides


C’est à nouveau cette époque de l’année où il ferait bon passer la nuit dehors, allongé dans l’herbe ou le sable, le nez dans les étoiles, pour observer la magie des Perséides…

It’s this time of year again, when it would be nice to spend the night out, lying in grass or sand, gazing at the stars, to witness the magic of the Perseids…

NǽnøĉÿbbŒrğ VbëřřĦōlökäävsŦ

NǽnøĉÿbbŒrğ VbëřřĦōlökäävsŦ - The Ultimate Fate Of The Universe
This is, as far as I know, the longest music album ever released. It lasts almost 23 hours.

And it’s free. It’s not in great quality (128K MP3), but it’s quite interesting nonetheless and I encourage you to listen to it. And their other albums, too…

The Ultimate Fate Of The Universe is one of the conceptual creations of a group I didn’t know before today, NǽnøĉÿbbŒrğ VbëřřĦōlökäävsŦ (easier to pronounce as Nanocyborg Uberholocaust).

They present themselves as follows :

NǽnøĉÿbbŒrğ VbëřřĦōlökäävsŦ (Also referred to as Nanocyborg Uberholocaust) are an extremely underground band who play a dank, bleak, light-void music commonly referred to as "Ambient Cosmic Extreme Funeral Drone Doom Metal".

Originating from the frostbitten heart of Antarctica in a South Pole Research Center, Dark Dude and Wavanova ; two scientists who also happened to be musicians, realised one day they shared very similar music tastes and had similar interests in drone and avant-garde, as well as discovering they both were in possession of a bass guitar and amp.

The two soon planned to venture to the exact South Pole, the bleakest coldest place on Earth, and record what would become NǽnøĉÿbbŒrğ VbëřřĦōlökäävsŦ's first album, The Ultimate Fate Of The Universe.

With influences like :

DragonForce, Earth, Hellspawn Warhammers Of The Nordic Wind, Merzbow, Nine Inch Nails, Paramore, Sunn O)))

Frudubuduhu

Klytus: Most effective, Your Majesty. (…)

IPREDated IP address

Beethoven orphelin

Le père de Beethoven, le scénariste John Hughes est allé rejoindre le mien.

C'était aussi un grand réalisateur de teen movies dans les 80's avec "The Breakfast Club", "Sixteen Candles", "Ferris Bueller's Day Off" et "Weird Science" où deux lycéens créaient la femme de leurs rêves incarnée par Kelly LeBrock à partir de leur ordinateur.

Décidemment nos 80's partent en cendres.

Ryker out.

IPREDator

IPREDator does not store any personal details about its clients.
IPREDator does not store any traffic habits you might have.
IPREDator is the key to a free internet in the renaissance of censorship!

A gig in a cube…

Evento 2009

Box Sized DIE featuring




João Onofre pays an homage to the American artist Toni Smith, by inviting a « death metal » band to perform inside a metal cube.

Biography: João Onofre

João Onofre (1976, Lisbon, Portugal) studied at the Lisbon University of Fine Arts and received his MFA from Goldsmiths College, London.

His work re-establishes a dialogue with the origins of video performance. Catriona Shaw sings “Baldessari sings LeWitt” re-edit, “Like a Virgin” extended version (2003) could be described as an improbable dialogue between a classic of contemporary art history and a modern pop counterpart. For Instrumental version (2001), he asked a chamber choir to sing a piece (The Robots) by the group Kraftwerk in order to explore the conceptual challenges involved in the passage from the electronic to the acoustic realm.

Onofre explores the inverosimile fluctuations between cultures and mediums, incessantly translating and transposing back and forth functions, times, locations and characters.

He had several individual exhibitions worldwide and participated in various group exhibitions including the 49th Venice Biennale, Youth of Today at the Schirn Kunsthalle in Frankfurt, as well as the Pompidou Center’s exhibition Vidéo, un Art, une histoire, 1965-2005 presented at the Sydney Museum of Contemporary Art, at the La Caixa Foundation in Barcelona and the Taipei Fine Arts Museum.




João Onofre rendra hommage à l’artiste américain Toni Smith en invitant un groupe de « death metal » à jouer dans un cube d’acier.

Biographie : João Onofre

João Onofre (1976, Lisbonne, Portugal) a étudié à l’Université des Beaux-Arts à Lisbonne, et a reçu son MFA de Goldsmiths College, Londres.

Son travail renoue un dialogue avec les origines de la vidéo performance. Catriona Shaw sings Baldessari sings LeWitt reedit Like a Virgin extended version (2003) pourrait être succinctement décrit comme un improbable dialogue entre un classique de l’histoire de l’art contemporain et un homologue moderne pop. Pour Instrumental version (2001), il demande ainsi à un chœur de chambre de chanter a capella un morceau (The Robots) du groupe Kraftwerk, passant de l’univers électronique à celui de l’acoustique, avec toutes ses implications conceptuelles.

Onofre travaille sur les fluctuations invraisemblables entre les cultures et les médiums, dans des allers-retours incessants de traductions et de transpositions des fonctions, horaires, lieux et personnages.

L’artiste a réalisé plusieurs expositions individuelles et a participé à plusieurs expositions de groupe dont la 49e Biennale de Venise, Youth of Today à la Schirn Kunsthalle de Francfort ainsi que l’exposition du Centre Pompidou Vidéo, un Art, une histoire, 1965-2005 présentée au musée d’Art Contemporain de Sydney, à la fondation La Caixa de Barcelone, au Musée des Beaux-Arts de Taipei.




evento_joao-onofre-761x1024


Je trouve ça tout simplement génial !

Magic hand?

I’m quite disturbed by Aperture 2’s behaviour.

I’ve watched some of the great video tutorials. And, on the one named Editing with Plug-ins: Dodge & Burn, they show, near the end, the comparison of the original image and the one treated with Dodge & Burn.

They are stacked and zoomed.

Ok, that I know how to do. Even if the shortcut to enter the comparison mode is O and not , as they say in the corresponding tutorial. Return sets the compare image, once you’re in that mode.

Anyway… let’s go back to that Dodge & Burn video tutorial.

Aperture 2 - Video Tutorial - Editing with Plug-ins: Dodge & Burn -


At 02:50 into the movie, when the cursor changes to the hand and the right image is dragged around, the left image moves accordingly, showing the same area, making the comparison useful and effective.

And when I do the same, only one image moves, forcing me to move one image and the other in sequence, to keep them showing the same area, roughly.

I’ve read the manual and haven’t found how to perform this magic…

Any reader, by any chance, willing and able to help me with this?

And and, well, Dodge & Burn is a wonderful tool, but isn’t it a shame the changes are saved and not modifiable, as all other Aperture’s changes? Once you click on Save, if you want to go back and slightly modify the changes of any of the Dodge & Burn settings, you must start all over again, loosing any changes you would have liked to keep. That’s a shame.

Camembert… vole !

Cher lecteur montpelliérain,

La différence entre un colombier et un camembert est assez simple à faire, avec de l’entraînement : le premier est un hôtel à pigeons ; le second se savoure avec du bon pain, un verre de vin et quelques fruits.

C’est la différence entre un colombier et un coulommiers, qui est plus subtile, sur le plan orthographique, peut-être ?

Ahlala… en tout cas, j’ai bien fait d’archiver en ligne les anciennes versions du blog, visiblement.



NouS
By Referrals > Visit Detail
Visit 193,049
Domain Name wanadoo.fr ? (France)
IP Address 90.37.25.# (France Telecom)
ISP France Telecom
Location 
Continent : Europe
Country : France  (Facts)
State/Region : Languedoc-Roussillon
City : Montpellier
Lat/Long : 43.6, 3.8833 (Map)
Distance : 381 kilometers
Language French
fr
Operating System Microsoft WinXP
Browser Internet Explorer 7.0
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 7.0; Windows NT 5.1; GTB6; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 1.1.4322)
Javascript version 1.3
Monitor 
Resolution : 1280 x 800
Color Depth : 32 bits
Time of Visit Aug 6 2009 6:49:46 pm
Last Page View Aug 6 2009 6:49:46 pm
Visit Length 0 seconds
Page Views 1
Referring URLhttp://www.google.fr...le camembert&spell=1
Search Enginegoogle.fr
Search Wordsdifference entre le colombier et le camembert
Visit Entry Page http://nous.name/Nou...710478152/index.html
Visit Exit Page http://nous.name/Nou...710478152/index.html
Out Click  
Time Zone UTC+1:00
Visitor's Time Aug 6 2009 6:49:46 pm
Visit Number 193,049

Temps de cerveau…

Et voilà, la rnac de Bordeaux (je n’arrive pas à me résoudre à l’écrire avec le f, alors que le r est tellement plus approprié, n’est-ce pas ?) a encore tout changé de place. Et envoyé la musique classique et la danse dans un recoin bien reculé, histoire d’éviter que des gens tombent dessus par hasard, on ne sait jamais, hein, ça pourrait les cultiver, par inadvertance. Et détourner malencontreusement un moutonnier acheteur de la dernière merde produite par l’homme au sphincter le plus productif de France.

Faute d'orthographe :


Et au passage, ils n’ont toujours pas appris l’orthographe, ces suppôts de la sous-culture et du temps de cerveau disponible.

Regardez le bandeau signalant le rayon « danse classique ». Ils ne l’ont pas changé, il comporte toujours la même faute d’orthographe qui me fait les insulter à chaque fois à voix haute, avec l’espoir qu’ils entendent. Sauf que là, dans le recoin paumé où se trouve ce rayon, ils ne risquent plus d’entendre.

Pas de vendeurs à proximité. De toute façon, ils ne connaissent pas le rayon et s’en foutent. Si on veut parler à des gens qui connaissent et s’intéressent, on va chez Mollat ou Harmonia Mundi. Si on sait ce qu’on veut et qu’on ne le trouve pas chez les commerçants sus-cités et dignes de ce nom, on se résigne à aller à la rnac, pour leur laisser, avec réticence, de l’argent qui serait mieux ailleurs…

Lamentable. Voilà comment on conditionne les gens à voter pour sarkozy : en les abrutissant. S’ils connaissent (voire, pire, apprécient) vincent lagaf’ ou johnny hallyday mais ignorent totalement jusqu’à l’existence de Steve Reich ou Camille Saint-Saëns, c’est sûr qu’ils vont gober plus facilement la propagande de l’UMP…

On nous rebat les oreilles du malaise vagual du nain teigneux (quel dommage, il est résistant, comme souvent les parasites) mais on ne traite même pas de la disparition de Pina Bausch ou Merce Cunningham… cherchez l’erreur.

Total iPhone pwnage



À petits pas, son art se fait une place sur la toile…

Joli cadeau d’anniversaire : ma première parution dans la presse, sous la plume cultivée et attentive de Pierre Pech. J’aurais préféré l’autre photo que ce charmant Monsieur a prise, mais il devait y avoir des impératifs de cadrage…

Et au passage, un immense merci à Andrés pour l’hébergement du site et à Sébastien pour avoir fait en sorte que mes mails arrivent à bon port. Que ferais-je sans vous ?



LE BOUSCAT, PEINTURE. Zerbeline expose des tableaux qu'elle peint en dansant, les pieds dans la peinture

photo de Zerbeline © Pierre Pech
Zerbeline a passé plus de dix ans de sa vie à danser. Maintenant, elle exprime son talent sur des toiles… avec ses pieds ! Son parcours est pour le moins original. Elle découvre la danse à 10 ans. Quitte son premier cours en pleurs. Et devient danseuse professionnelle ! Pour cela, elle a passé des années à reproduire des mouvements, à apprendre un alphabet. La danse est devenue une seconde nature.

Une trace

Puis, le temps des compagnies est arrivé. Là, il a fallu se plier aux exigences des chorégraphes, des metteurs en scène. Zerbeline connaît alors des moments magiques, les « mercis » du public, les applaudissements. L'état euphorique du danseur qui a la parole, quand il joue avec son corps. Mais, de cela, que reste-t-il ?

Zerbeline a décidé de « marquer » la danse, de laisser une trace pérenne. De quitter le confort qu'offre l'interprétation, de prendre le risque de la création. S'exposer, c'est se mettre à nu. Ses toiles sont des fulgurances. Comme des éclairs, elles sont très intenses et très brèves. Ses pieds laissent des traces aveuglantes. Inspirées, ésotériques, féeriques. Le blanc immaculé de la toile sert de portée à l'expression musicale. Sa danse sur toile est une écriture, un poème rimbaldien ou baudelairien. Les sentiments se mélangent, s'expriment. Si l'écriture est poésie, la danseuse est toile.

Automatisme

À la manière de Joan Miró, Zerbeline fait naître par la pratique de l'automatisme un monde d'une liberté et d'un dynamisme arachnéens. La surprise naît de l'envol. L'éphémère est saisi, capté, dévoilé. L'irréel devient réel. Zerbeline illumine les étoiles. Zerbeline : Z magique !

Exposition au 48, avenue de la Libération jusqu'au 18 septembre.
Zerbeline.com
z@zerbeline.com
06 16 98 49 65.

Auteur : Pierre Pech

Test de quoi ?

M a douze ans, elle regarde un DVD…

A a neuf ans, il joue sur sa DS à côté d’elle en jetant un œil de temps en temps à l’écran.

A : « Tiens, c’est quoi ? »
M : « Un test de grossesse… »
A : « Ah ? Elle veut savoir si elle est grosse ? »

Mignon.

Moi j’aime bien ces moments-là.

Speed is relative…

When I think that I dared to complain about the fact my speed is not as high as I would like to, especially in upload…

Quand je pense que j’osais me plaindre que ma vitesse n’était pas aussi bonne que je le voudrais, en particulier en envoi…

SpeedTest - France - Free.fr


Well, I feel like a spoiled brat, when I see the stats of one of my online pals :

Je me sens comme un enfant gâté, quand je vois les statistiques d’un de mes contacts :

SpeedTest India


Soldes sur les pouffes, aussi.

À partir de 99€

Ça fait pas cher la pouffe

pouf Quadrato by myfab